Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 18:27
 

J'me sens pas belleJulien Boisselier et Marina Foïs. SND

Le 15/11/2006 à 12:40

AHHHH sympathique !!

Vu because of JULIEN BOISSELIER, découvert tardivement (sûrement) dans "je vais bien, ne t'en fais pas", et vraiment ravie par l'ensemble. Le rôle de célibataire blasée et mourrant de trouille en fait, et adoptant donc, une mâle attitude, afin de ne pas (plus ?) en faire les frais, qu'assume MARINA FOÏS, est un pur régal.

On en tomberait presque amoureuse de cette petite bonne femme là. Le rôle incarné par JULIEN BOISSELIER, est assez déconcertant, un tantinet bêta, à en croire sa lenteur de réaction d'abord, puis très directif et sans complexes (la scène de sa danse sur sonorités expérimentales, électro-orientalisante), pour finir tel que son rôle le veut être, au fond tout là-bas, est ... charmant.

A voir, pour qui veut encore y croire, et rêver...

 

Je vais bien, ne t'en fais pasMars Distribution

Le 03/11/2006 à 23:07

Bien , bien, bien. Disons pas mal. Les acteurs, pour ma part, sont pour beaucoup dans l'appréciation de ce film. L'actrice incarnant Elise (Lili), dispose d'une plastique attachant l'attention. Son jeu est estimable: dur de représenter la douleur et l'extrême de cette dernière, via le probable désir de mort inconscient, face à la perte brutale d'un être cher.

 Kad, le père de cette famille somme toute "banale", incarne très bien l'homme inquiet, porteur d'une vérité-secret, qu'il dissimule pour mieux préserver la flamme... Un côté Patrick "Timsit.ien", dans le regard, les expressions. Le petit ami de la bonne copine, est expressif, touchant de presque naiveté, et possède à mon sens, quelque ressemblance avec le présentateur de divertissements, "clownesque": Jean-Luc Reichmann. La très bonne copine est en effet, comme le dit, elle-même, Lili à sa mère au tout début du film, belle. Une très belle beauté noire.

 L'univers, de la psychiatrie semble un peu trop lourd et rétrograde, par rapport à ce qu'il peut être en réalité. Ne pas lire les critiques, permet, à mon sens, de mieux savourer ce film jusqu'à son ultime goutte.

 Une fois de plus, en ce qui me concerne, Eros et Thanatos, se rejoignent et nous interpellent. Choisir de savoir, ou éviter, en regarder devant soi, vers la vie, via l'Amour. Car une fois de plus, l'Amour semble être la seule force (qui nous pousse néanmoins parfois à mentir, et à nous désengluer de la hiddeuse douleur, pour rebattre des ailes et libérer son coeur vers le toujours possible "bonheur").

Un film intéressant, savoureux, et relativement optimiste malgrés les possibles apparences.



Partager cet article

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans films
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clothilde-Mathilde
  • Le blog de Clothilde-Mathilde
  • : Echangeons, patageons nos impressions, nos informations sur ce qui nous a touché et fait vibrer Artistiquement, ou autrement. Cinéma, musique, évènements divers sur la Planète Terre
  • Contact

Recherche

Liens