Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 00:43
 

Sleepers

Le 10/12/2006 à 10:49

Excellent film !!! Beaucoup d'acteurs estimables, tels ROBERT DE NIRO, DUSTIN HOFFMAN, KEVIN BACON, et petit clin d'oeil au jeune BRAD RENFRO ("LE CLIENT" et "BULLY").

Le film est assez violent, et montre comment la pervesion adulte peut détruire des vies d'enfants, ayant certes fauté un peu fort, mais involontairement contrairement aux bourreaux terribles, qu'ils vont croiser.

 La solidarité des quartiers défavorisés laisse, quelque peu rêveur, malgré la "crasse" qui l'entoure. Notamment l'esprit de soutien, inconditionnel, de cet hônorable prètre incarné par le cultissime DE NIRO...

 Même avec le meilleur esprit pacifique du monde, l'esprit du "Talion", ici, se comprend, et... se partage...

 Brad Pitt aura réussi à donner un objectif à sa vie, à partir du drame qu'il a, qu'ils auront, lui et ses amis de jeunesse, traversé avec horreur. Excellent de pouvoir parvenir là, où l'on est le mieux situé pour accabler ses ennemis... IL n'en restera pas moins meurtri, même s'il s'en sort, à priori, mieux que certains de ses anciens amis...

A voir, histoire de ne pas perdre de vue, l'immondicité du monde dans lequel nous vivons. D'autant plus si cela, peut susciter des vocations...

In the cut

Le 06/12/2006 à 11:55

Décidée comme régulièrement à acheter un dvd "cheap" en supermarché, j'ai fait défiler les films proposés.

 Appréciant beaucoup MEG RYAN, j'ai bloqué sur "in the cut", lu le résumé, et me souvenant avoir entendu ou lu quelquechose au sujet de ce film noir, il fut embarqué.

 J'ai beaucoup aimé ce rôle assez éloigné du "lutin" au sourire communicatif, bienfaisant et charmant, qui colle aux personnage de MEG RYAN. Cette prof' de lettres laconique, et néanmoins passionnée par les mots et leurs danses rythmiques, menant une vie de célibataire, assez libre dans ses rapports intimes, qui se laisse aspirer dans une relation ambigüe avec l'inspecteur chargé d'enquêter sur le meurtre, horrible, d'une jeune femme présente dans un bar, où elle surprit, dans la pénombre du sous-sol, cherchant les toilettes, un rapport buccal entre une jeune femme aux ongles bleus diamentés (qui s'avérera être la victime) et un homme qu'elle pense être cet inspecteur, est intéressant.

 Ce dernier joué par MARC RUFFALO, (qui incarne bien ce fol amant, qui saura tant la faire fantasmer, puis réellement jouir), est touchant dans la position de quasi homme objet, néanmoins amoureux et souhaité comme davantage, par une FRANNIE, tiraillée par ses peurs et doutes à son égard.

JENNIFER JASON LEIGH ( "jf partagerait appartement"), joue la demie-soeur, sensuelle, lascive, une peu "con-con" dans son naif désir d'être aimée, épousée puis engrossée. Le sort que le scénario lui réserve laisse pantois...

 L'excellent KEVIN BACON ("sex crime" "sleepers","les hommes d'hônneur", "footloose"...) joue ici le rôle du parfait suspect...

Quant au coéquipier de l'inspecteur MALLOY, son charme latino, ne laissait guère entrevoir les travers doucement dévoilés.

 Enfin, clin d'oeil à l'acteur noir, qui joue l'élève que FRANNIE voit en dehors: Beau gosse, peut-être un peu trop "muscle-man".

Morceaux de musique extras. Guère aussi imprévisible et intriguant qu'un "SEVEN" ou "SEX CRIME", but "lovely-ended"

8mm huit millimètres

Le 05/12/2006 à 18:13

Ce film est pour ma perception "artistique" et "psychologique" très bien. La musique est originale et colle assez bien au rythme et aspect "glauque-folklo" du moovie.

 Le sujet est très intéressant: la relation entre les "disparitions" de personnes (notamment jeunes) et le milieu du porno, en tous les cas du commerce sexuel, sous toutes ses formes ou presque.

NICOLAS CAGE, qui incarne le détective privé, chargé d'enquêter sur un film particulièrement violent (mise à mort d'une personne) appellé "snuff", est encore, et pour moi quasiment toujours, impeccable. L'évolution de son personnage est intéressante, assez détaché et "professionnel" au départ, il s'impliquera davantage, jusqu'à un point surprenant.

Joachin Phoenix, le frère de River, est terriblement sexy en "tenancier" de sex-shop, moulé en "cuir et latex".

 Drame à teneur de sexe, pouvoir et argent, avec pour ma part une bonne crise de fou rire, lors de l'engueulade entre deux porno-businessmen (dont JAMES GANDOLFINI) par téléphone interposé... A voir §§

En plein coeur

Le 03/12/2006 à 12:06

Vu au hasard de mes emprunts de cassettes, dans les vidéoclubs de mon ancien 20ème arrondissement, j'ai été touchée dans ce film par les acteurs et le revirement de cet avocat parvenu, qu'incarne Gérard Lanvin.

 Carole Bouquet (son épouse) m'a bluffée, comme souvent,par sa beauté racée, son "parlé" distingué et surtout cette dignité de femme trompée, blessée dans sa sensibilité et fierté de femme installée, ayant probablement toujours songé, que sa beauté, sa naissance et l'aisance de leur environnement, l'épargneraient d'un désir de changer, éprouvé par son mari, ayant, peut-être aussi grâce à elle, gravi les échelons, et atteint l'élite par sa profession d'avocat, reconnu, aisé, à la vie sans heurts à priori.

Elle est admirable dans son amour qui demeure, malgré la trahison, et transgresse la pudeur, pour sauver son époux, du "cul de sac" dangereux, où il s'est passionnément plongé, troublé, puis épris, par cette jeune, attirante et moins favorisée jeune femme (Virginie Ledoyen), qui "en galère" pour avoir volé afin de survivre, frappe à sa porte dorée, pour de l'aide lui quémander, afin, si possible de s'en tirer.

 On n'oublie pas forcement d'où l'on vient, et gérard Lanvin, replonge dans son passé, grâce à cette jeune fille paumée, en qui il voit, en partie, celui qu'autrefois, il a été.

Guillaume Canet, le petit ami de Virginie Ledoyen, magouilleur, un tantinet escroc, est retournant d'assurance et répliques carrées. Son regard trouble, ainsi que ce tempérament extrême et dur incarné, lui accordent un charme viril particulier.

 Quant à Ledoyen, bien qu'elle fut décrite par un critique apprécié, comme une jolie fille sans réel plus, elle incarne selon moi, par sa voix rauque, et son physique, la fille bien dans sa chair, qui assume une sexualité sans fausse pudeur féminine.

Un film intéressant, à voir pour le déroulement du scénar', la psychologie des personnages, leur plastique, et les leçons éventuelles, que tout film porte potentiellement en son sein.

 

Quelquesoient vos idées concernant ces précédentes critiques, n'hésitez surtout pas à venir redonner vie aux forums concernés, afin d'y exposer differentes façons, de ses films, envisager




Partager cet article

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans films
commenter cet article

commentaires

clothilde-mathilde 09/05/2008 14:10

ET OUI !!Excellent en effet ***

Joaquin Phoenix est très attirant en tenancier de sex-shop cuir et latex, son rôle est touchant, dômmage qu'il meure à la fin: triste ***

Nicolas cage est excellent, très pro' au départ et très impliqué ensuite à ce point surprenant*

Le sujet est passionnant, triste, révoltant*

James Gandolfini, qui joue un porno-businessman m'a vraiment beaucoup fait rire, quand un mec lui dit au tél que les filles qu'ils lui envoient n'ont même pas toute leurs dents, et qu'il lui rétorque :"Does your mother have any teeth ?" et un truc du genre, bon ben alors envoie la moi !

Musique extra, acteurs sympas, sujet intéressant, le réal' connais pas trop: qu'a t-il fait d'autre ???

En tous les cas, à voir, bonne expérience *

wally 05/05/2008 11:58

Perso, j'ai adoré 8mm! Vraiment l'un des meilleurs films de Schumacher!!!

Présentation

  • : Le blog de Clothilde-Mathilde
  • Le blog de Clothilde-Mathilde
  • : Echangeons, patageons nos impressions, nos informations sur ce qui nous a touché et fait vibrer Artistiquement, ou autrement. Cinéma, musique, évènements divers sur la Planète Terre
  • Contact

Recherche

Liens