Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 09:43

Pas mal...

 

La grande affiche de présentation devant Beaubourg était très attractive: cette paume noire entourée de petits éléments comme de petites épingles blanches attirées par un aimant...

 

J'avais trop peu de temps pour cette dernière hier, j'ai dû speeder, pas tout noté...

Un appareil multimédia se vendait en location le temps de l'expo' avec sûrement des explications complémentaires, en plus du tarif plein d'entrée: 12 euros....

Quand même...

L'Art se paie et son prix coûte...

 

Mais relativisons, 12 euros ce n'est pas 100 !

Texte intéressant à l'entrée de l'expo' sur l'influence du Sacré sur l'Art et les artistes...

 

Les grandes questions métaphysiques: Pourquoi sommes-nous là, d'où venons nous, Dieu existe t-il (Nietsche donna sa version...) sont, selon moi, incontournables, à un moment au moins de sa vie, ne serait-ce que lors de décès d'êtres chers et tant aimés...

 

Les extases sexuelles confinent pour certains au Divin, un pan de l'exposition s'intitule d'ailleurs "Eros et Thanatos", mes deux inséparables copains... :

 

Dyonisos devient une référence importante, confortés par la rencontre de la Psychanalyse et de l'Ethnologie qui ensemble, révèlent de nouveaux champs de l'irationnel et inconscient, des artistes et écrivains proches du Surréalisme portent leur regard sur les aspects sombres  de l'homme et se rejoignent sur une analyse du monde dans lequel la pulsion de mort et d'autodestruction est inhérente à l'instinct vital.

 

Les revues "Auphale", "Document" et "Le Minotaure" témoignent  de cette nouvelle pensée érotique et violente, qui fonde une religion sans autre Dieu que la souveraineté apocalyptique de l'extase. Décidées à réhabiliter  Nietsche et engagées contre le Nazisme, ces revues et artistes rattachés,  s'opposent à l'obscurantisme  par une réflexion iconoclaste .

 

Entre 1928 et 1937 Picasso se représente souvent en Minotaure, incarnant les racines primitives de l'homme et explore le thème de la corrida, qui pour lui symbolise le dépassement de la Mort dans un rituel à la fois érotique et esthétique. 

Parmi les oeuvres qui mon regard ont vraiment attiré, j'ai noté:

 

Augusto Giacometti: "Werden" devenir,

Otto Dix: "Selbstbildnis ais Mars",

"Il faut du chaos en soi pour donner naissance à une étoile dansante" Nietsche, "Ainsi parlait Zarathoustra".

Otto Dix partit à la Guerre avec cet ouvrage, "Le Gai Savoir" (toujours du même auteur marquant allemand), et la Bible.

C'est durant sa formation de soldat qu'Otto Dix a peint l'oeuvre sus-citée. Ses principes fondamentaux sont: le morcellement, la métamorphose, la rotation du cycle de destruction et de transformation.

 

Des thèmes très Scorpionniens et plutoniens, un signe astrologique et une planète que j'affectionne particulièrement et qui me fascinent...

 

Gino de Dominicis: "Shiva". Elément de l'ensemble dit "Tabernacle", oeuvre réalisée par un collectif d'artistes, poètes et ingénieurs: U.S.C.O., établis à la fin des années 60 dans une église désaffectée. Ce lieu fut un véritable espace multimédia  de méditation typiquement psychédélique.

 

Le tabernacle consiste en 6 panneaux de bois de 3 mètres de haut, avec en leur centre une fontaine tournante, disposant de bougies  projettant des lumières stroboscopiques et de la musique.

 

Chaque panneau représente des divinités de l'Hindouisme ou Bouddhisme (Paix, Amour, Vie, Lumière).

Sur le panneau exposé ici, Shiva  (La Destruction qui est dans le même temps une force positive car après elle, survient la Création régénératrice.

 

Des fleurs de lotus en son centre symbolisent l'épanouissement spirituel. La lumière y évoque la respiration cosmique et la puissance créatrice de Brahma.

 

Constantin Brancusi: "L'oiseau dans l'espace" en 1936.

 

Vassily Kandinski: "Composition 6"

 

Charles Sellier: "L'initiation".

 

Otto Dix: "Schwangeresweib" (femme enceinte) en 1919.

 

Jean Delville: "Esquisse pour Promethée". en 1904.

 

Un espace "Danses Sacrées" m'a bien sûr interpellée:

"Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vis au dessous de moi, maintenant un Dieu danse en moi". Nietsche .

 

Durant les premières décennies du XXème siècle, c'est la danse telle qu'elle est célébrée par Nietsche dans "Ainsi parlait zarathoustra", héritage d'une Grèce Antique primitive et mystique, transe Dyonisique des Ménades, source de liberté, d'ivresse et de fusion avec les forces cosmiques de la Nature qui semble porteuse d'un renouveau spirituel.

 

Témoins d'un monde  moderne désanchanté, des danseurs tels que Ninjinsky, Mary Wigman ou Rudolph Von laban cherchent à libérer les énergies du corps et à réconcillier l'homme avec son état originel.

 

 

Ce même désir transposé dans une forme d'expression picturale, anime les artistes qui découvrent les rites ancestraux et les Danses Sacrées des peuples premiers: Ernst Ludwig Kirchner et Emil Nolde voient dans celles des peuples d'Afrique Noire et du Pacifique , l'union authentique de l'Art et de la Vie ainsi que le moyen de s'affranchir des contraintes sociales de la civilisation européenne.

 

 

Charlotte Rudolph, photographies.

 

 

Man Ray: "La prière (?)" 1930

 

Suajone (?) et Paullus Stanikas "The fall" 2008.

 

Andrée Serrano: "Piss Christ. 1987.

 

Max Ernst: "La vierge corrigeant l'enfant Jésus devant trois témoins: André Breton, Paul Eluard et le peintre" en 1906.

 

Jean Lurçat: ?

 

J'ai raté quelques oeuvres et ne pus tout regarder en même pas une heure.

 

 

Des articles aussi sur le Ballet Russe à Paris en juillet 1911.

En tous les cas, ravie je fus de pouvoir arpenter de cette intéressante exposition les allées, avant qu'elle ne soit guère plus visible du moins ici à paris Beaubourg sous cette forme ci...

 

 

Car tout nait et meurt pour à mon sens renaitre ailleurs sous d'autres apparences...

 

Sympathique cadre en tous les cas que notre beau musée d'Art moderne, crée me semble t-il sous l'impulsion de Georges Pompidou...

 

 

 

Dernier étage, café, terrasse, soleil, vue élargie de Paris: Great !!!



Partager cet article

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans lieux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clothilde-Mathilde
  • Le blog de Clothilde-Mathilde
  • : Echangeons, patageons nos impressions, nos informations sur ce qui nous a touché et fait vibrer Artistiquement, ou autrement. Cinéma, musique, évènements divers sur la Planète Terre
  • Contact

Recherche

Liens