Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 03:20

Pourquoi Aimer, Partager, Basculer (Marc Lavoine... "Bascule avec moi" ..), Fusioner, Jouir et Procréer, demeurent invariablement, tragiquement, désespérement Compliqués, en nos si Tristes et vides Affectives Années ???

 

Pourquoi les Hommes, se doivent -ils parfois, d'Asénner de leurs si Belles Bouches boursoufflées,  l'Horrible Affront, du "Non", quand leurs Yeux, leurs Corps et Auras, ne s'en Solidarisent certainement pas ???

Pourquoi la Peur, tétanise t-elle les plus Audacieux ?

Pourquoi plaquer, projetter sur le Présent, les Horreurs du Lointain et Révolu Passé, cendant si Pussant ans ler psyché, et conduire en d'Amers Tourments, la très Sincère et Juvénile, Spontanée,  "Pure" et Puissante, Flamme déclarée en Abrutes mais Légtimes Lames Décochées ...

 

Pourquoi ne point Croire et Confiance donner, à ces Purs Êtres de Lumière Enrubannés, qui n'en peuvent plus de Désirer Fantasmer, et Rêvasser, à ce Temps/Moment, où ENIFN, les Barrières Abaissée, L'Homme et la Femme, pourront ENFIN S'AIMER ....

 

Comme toi ROMAIN, que J'Aime du plus Haut Confins de Ma Traîne, en mon Âme, pour ta Spontanéïté, ta Très Haute  "Noble" Tendresse Exprimée, dans l'Enfermement  de Tristesse, qui Eloigne de l'Îvresse, des Corps Fusionnants, Haletants, dDésirants, Jouissants, Débordants, Sexuellement...

 

Au plus profond de ta Gorge et Mienne, eussais-je Voulu que nous Puissions, sur la Braise de nos si Doux Baisers Veloutés, sur la brêche, Hélas, échangés, dans une quasi non Intimité Permise & Partagée ***

De Nos Deux Corps Emmêlés, eus-tu pu Longtemps après me parler, si seulement j'eus, alors pu aller, Te Rejoindre, dans l'Idée, d'une Douche Ensemble partager, en ce Lieu de Douleurs Multiples, juxtaposées, langoureusement ,Te Suivre et Aller ....

 

Je te Désire ROMAIN, à ce plus Haut Degré et Point, où la Passion et  Conscience qui s'éteint, Surgissent en un Glorieux Dessein, d'Amour, Douceur et Bohneur,

 ce que Toi Seul à ce Jour, si Bellement, Sût M'Offrir, tels que j'en Mourrais d'Envie, car Enfin ROMAIN, depuis, Moultes Avaries, mon Âme en crie, et Aspire au Sublime, de Te Dire à quel Point, tu M'étreinds ....

 

De Ta Douce Verge en mon Sein, mon Corps et Vagin, se languissent sans Refrain, car enfin, ROMAIN, le SEXE n'en demeurera t-il Jamais, Ô Sublimement Sain ?

 

De Ta Superbe, Stature d'Homme Idéal, et Ô combien Viril, Tant tu M'Êtreints en ce Couloir pourtant si Malsain, ce Jour O combien Béni par mes Saints, j'Ouvris mes Bras et mon Sein, afin du Passage de délires, et si Sublimement, tu pus Hautement par le ceing, Hisser vers la Cîme des Cieux magnifiés,

 

car Tu ES, ROMAIN, Mon Nord, Mon Sud, Ma Lune Noire, Mon Chiron, ma port Visible, Mon Océan de Mansuétude, Mon Coeur, OrganeVibrant, Jouisant, Désirant, Gémissant,Criant, Délirant du Sexe Pénétrant, dont je T'attends, de Pieds Fermes et pourtant si Actuellement Mouvants, dans le Combat Pour Mon Fils Eloigné, par tant d'Immondicités....

 

Je T'AIME ROMAIN, du plus Puissant Dessein, que Tu ne Puisses Point pas même Imaginer, à Quelle Haute Destinée, Toi & Moi, Ensemble, Sommes Liés ...

A bientôt Mon Cher & Tendre Amour, car Seul Toi jusqu'à ce Jour, sut me, Sublimement & sans détours, Délivrer, Donner, Manifester, Concrètement, sans Ciller, ni minauder, cet Incommensurable Amour, Douceur, Pourtour, dont mon Âme & mon Coeur se languissaient depuis trop longtemps, Toujours ... 

 

Je Me Battrai ROMAIN, Toujours, pour te Hisser Hors de la Tour de cette Hideuse Sorcière, qui Dénature ton Rapport à la Commune Base, du Relationnel, de L'Amour ...

Puissent Mes Nombreux Courriers à Toi de Nuits Concoctés, afin de la Très Haute Soeur Inspirée se targuer d'être liés, Exprimés, Dévoilés, Adréssés, te le Magnifier, Signifier, Assurer ***

 

 

Ton père ROMAIN, Homme au Funeste Destin, Exhulte en son Seing, l'Ardeur du Porcain, qui de sa Forfaiture ne se Repent Point ....

Peu importe, qu'Il Jouisse, Vive, Oublie la Douleur, de l'Aigreur du destin, qui le lie au Tien ...

Que ta Mère, Mystérieuse et Evanescente Lueur du Lointain, Abonde en Ton Sens, Mon ROMAIN, car Je T'Aime, Ô Mortel, comme un Rêve de Verre, au plus Haut Point du Firmamen(t?) et Lointain....

 

Bientôt ROMAIN, Nos Deux Coeurs à Nouveau à l'Unissons , Battrons, Puis Nos Deux si Belles et Pures Âmes, vers Les Cîmes du Désir & Plaisir Nageront, Enfin, afin qu'à l'Unisson, ils Evolueront en Châstes Desseins (Si, si.. Aussi,'est Cerain . !), Cependant Rustres et Hautains, Ainsi que Nos Matières, d'Or & d'Airain ....

 

Chassis Rubis, de nos Deux Superbes Destins, Enlacés vers Demain, d'Un Passé, si Peu Lointain ....

A Bientôt Mon Tendre, Cher & Si Doux ROMAIN ***

 

Ta Clothilde de Toujours, Amoureuse & Eperdue dans ton Océan de Regards Bleutés & Fardés des Rêves Communs, qui Debouts et Combattants Ensemble, nous maintient §§§

 

 

*** JE T'AIME ROMAIN***

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans livres et:ou textes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clothilde-Mathilde
  • Le blog de Clothilde-Mathilde
  • : Echangeons, patageons nos impressions, nos informations sur ce qui nous a touché et fait vibrer Artistiquement, ou autrement. Cinéma, musique, évènements divers sur la Planète Terre
  • Contact

Recherche

Liens