Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 22:06

Ahhhhh.... Paroles intéressantes, sympathiques.

Voix féminine, essentiellement.  Agréable.  (BELLE DU BERRY)

Sonorités rythmées, à découvrir, si pas déja multiplement extasiés...

http://fr.youtube.com/watch?v=8cULUIirBQA



Repost 0
20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 22:03

...

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans livres et:ou textes
commenter cet article
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 22:27

...

Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans lieux
commenter cet article
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 22:18

 

 

La bande son du film "Le grand bleu", composée par ERIC SERRA, est une pure perle auditive, pour ceux qui apprécient ,aussi, les accords symphoniques dits "classiques".

 

Extrêmement détendant en périodes agitées, et Dieu sait qu'il en est, à notre époque un peu "déjantée"...



Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans musiques
commenter cet article
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 22:12

Ecrit par un psychiatre américain, Scott Peck, dont il est, me semble-t-il, encore à ce jour, le best-seller,

ce livre traite de la difficulté de la vie, et de certaines des raisons associées (comme la responsabilité: pas assez ou trop assumée...)

 et aborde également l'ultime thème de l'Amour  Qu'est-ce qu'aimer ?

Très intéressant, vraiment...



Repost 0
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 19:37

Naomi Watts et Ewan McGregor. Regency Enterprises

 

Affiche américaine. Regency Enterprises

 

 

 

 

 

 

Hi §

If not yet seen, just go ahead to watch and feel that real great and phénoménal film !!! If you can't find it, cause for Paris, it's over, we have to reach it how we can...

Mais depuis le 31 janvier 2007, vous pouvez vous procurer le dvd, et retrouver, avec moins de sensations fortes néanmoins (petit écran oblige), ou découvrir, de manière tout aussi "désamorcée", ce film très INTERESSANT.


Quoique, nouveauté, il y a un BONUS, avec les commentaires du réalisateur et certains de ceux qui ont participé à ce film, dont RYAN GOSLING.

 

(Qui semble, hélas, un peu "bêta", à l'occasion de certaines réponses données au réalisateur, ou simples remarques... Le fait-il pour préserver certains pans de sa personnalité, qui serait réservés à un public limité ? Il vaut peut-être mieux l'esperer.

 

A moins qu'à l'instar de beaucoup d'artistes, il n'ait été alors, sous l'influence de ces drogues que certains le voient consommer très régulièrement...


Enfin bref, tout ceci casse un peu la magie premiere, donc revenons au film.)

 

What's death, what's life ?? Those main questions are here concerned.

As Psychologie (Carl Gustav jung: Animus/ anima, Synchronicity...), the power of subconsciousness, l'inter-connexion entre inconscients individuels et collectif. La névrose de l'artiste, les conflits interieurs,

 

L'Amour, qui nous relie à la vie (voire à la mort... Tristan et Iseult..., Dracula... ). Pour moi, thème ultime du film :

Henry dans ce film ne veut partir comme ceux qu'il aime et sait avoir "tué", avant d'avoir demandé sa main à son aimée Athéna, qu'il revoit en Naomi Watts infirmière, s'activant pour le sauver, avant qu'elle ne dise oui, et qu'il ne puisse insérer à son doigt la bague, qu'il avait réservé à cette occasion.

 

Naomi Watts l'aide beaucoup tout au long du film, en cette fin, comme support du mariage "décalé" et durant le "fantasme" de Henry, comme celle qui orientera toujours SAM à comprendre la "réalité" de Henry.


 ((synchronicité: vous avez un problème, qui imbibe votre subconscient qui imbibe l'inconscient collectif (les inconscients individuels étant tous reliés au collectif) et celui ci "redescend" l'info' dans un inconscient individuel numéro 2, capable de vous apporter votre réponse. L'individu 2 concerné, se présente à vous, afin de vous apporter la pièce manquante de votre puzzle.))


Du mélange de leur inconscients, et du "délire" pré-mortuaire de Henry, Sam, conserve certaines images de sa vie avec Naomi Watts, alors prof' d'art graphique, et je considère que Henry lui fait ainsi un très beau cadeau, car Henry partant rejoindre Athéna une fois relié par son mariage un peu particulier, SAM partira boire un café avec cette jolie infirmière, poussé en cela, par le rappel de sa propre demande en mariage à cette dernière dans l' "autre dimension" où il était psychiatre et elle artiste.


Chacun partira ainsi dans la dimension qui lui correspond, vers l'Amour.

Comment voir en cela une fin tragique ?

 

 

 

 

 

Athéna et Henry: "The others are gone...", se disent en sa présence Sam et Lila à l'agonie d'Henry: So why he'd stay ? Ses aimés étant partis, il partira aussi, mais pas avant d'avoir lié définitivement SON ULTIME AMOUR: Athéna, par cette très belle et touchante demande en mariage pré-mortuaire, qui lui permet de rester avec elle (stay with me, lui demande t-il pensant voir en Naomi Watts, son aimée Athéna, déja partie.

 

Il fallait bien cette force suprême pour l'arracher aux efforts redoublés des vivants, s'activant à le maintenir ici, en vie...)

 

 

 

 

 

Eros et Thanatos frappent ici encore très fort. C'est MAGISTRAL. Très Baudelérien, ou simplement très "scorpion" ou maison 8... et Beautyfull Handsome Ryan Gosling is scorpion (astrological sign symbol)...

 

 

 

 

 

Le pardon, et sa vue recouvrée: magic scène !!! (pur moment d'Amour..., extrêmement touchant...) Morceau musical admirablement adapté.

L'aveuglement de la rancoeur ou de la haine...

Les sauveurs: les psychiatres du films et simples mortels: Dr Levy Beth, Sam Foster, the also schrink friend of Sam (B.D.Wong), Lila as a "psychotic" or ex-psychotic girl, experimented in pain..., Athéna and her love for Henry, even if he's not really the good looking fellow type, cause he's depressed and doesn't care much about the way he looks, and he's not washing himself so much...

 

(as she said to Sam ). But it's a style, a type, i do like, cause it's naturel, sincere, "roots", not "surfait" mais "réel", "authentique", no lies.


L'âme-soeur, qui nous scelle et lie par cette bague argentée omniprésente dans le film, comme le cordon d'argent relierait notre âme à notre corps de chair... (les near death experiences, avec cette double vision de soi en bas mort et soi encore mais autrement que de chair flottant au-dessus, comme Henry lorsqu'il comprend que les autres sont partis; Athéna ne dit-elle pas à Sam, la première fois qu'ils se voient, qu'elle avait eu le sentiment de déja connaitre Henry..., sentiment fréquent, semblerait-il dans les rencontres d' "ames-soeurs"...)

 

Les chiffres et leur symbolique: ici souvent le 3 (21ans, âge auquel Henry veut se tuer, numéro de la porte devant laquelle lui et Sam s'arrêtent, lorsque Sam trouve Henry devant chez lui, après son petit somme proposé par Lila, une fois de retour de sa périnigration chez les Letham, où il rencontra une Mrs Letham très disturbed et une Olive plus que disturbed too...,

 

le préavis mortuaire de Tristan Reveur de 18 à 21ans, 12ans l'âge de Henry quand sa chienne Olive est morte, (Olive: l'animus du jeune adolescent, son père, en une chienne symbolisé, car période asexuée...?).

 

Le 2 aussi, 2 jeunes femmes asiatiques quittant un taxi, lorsque Sam quitte les déménageurs de piano, qu'il revoit selon lui pour la 2ème fois ainsi que les couples identiques que l'on voit au sortir du cour de fac dans le dédale architectural de verre. Les deux militaires qui escortent Henry (scènette du jardin ensoleillé (Ryan Gosling y est beau gosse à fond!) avec l'enfant au ballon et sa mère, puis avant son entrée dans le peep-show à 25 cents, avec cette scène extraordinairement intense entre sonorités envoutantes et danses/imageries +/_ synchronisées)

 

 

Musique sublimissime , notamment :

1) Henry parlant pour la première fois de son amie Athéna, à Sam, sortant de la fac (1er morceau de la b.o. ENFIN ACCESSIBLE !!! JESUS THANKS for cette pure perle de plaisir sensitif); La folle recherche par Sam en Taxi d'Athéna serveuse,


2) Pôle position pour Le Dance-tease PHENOMENAL scene, in that kind of peep-show, with so beautifull women dancing in white and red...( morceau extraordinaire de Massive Attac, semble-t-il, HELAS non répertorié dans la b.o., car concerne only les morceaux d'ASCHE et SPENCER),


3)la narration du suicide de LILA de Sam à Henry, après son somme suite à l'épisode de la morsure du chien,


 4)La vue retrouvée de Léon Patterson (Pater', sohn... (père fils): langage dit des oiseaux, so symbolic !),


5)le premier dialogue entre Sam et son ami psy' Leon, une fois sa vue recouvrée grâce à Henry (it's all because of Henry),


6)le dernier rush de Sam vers Henry, in the underground, et la toute dernière tentative de Sam sur le fameux pont de brooklin, pour sauver cet être rongé et hélas détruit par la douleur du regret et de la culpabilité d'avoir, selon lui, tué ceux qu'il aimait tant...


Sans oublier les trois morceaux de fin, durant le générique, qui ne sont pas non plus sur la b.o., mais cités, et qui accompagne le défilé d'images du passé de Henry que l'on suppose heureux.

 

 

 

Réfléxion riche, profonde et salutaire, pour qui peut la mener à son terme ou juste en partie ne serait-ce, car très riche, très intense ...


Acteurs visuellement scotchants: Naomi Watts est très belle, Ewan Mc Gregor intense et expressif à souhait, et mention plus que spéciale à :


 RYAN GOSLING : Mon Dieu, quel choc !!! Pure forme de beauté et charme masculin/féminin, très fin (quel nez ! Quel profil ! j'ai eu envie de le "croquer" dans le sens dessiner, et peut-être un peu dans l'autre aussi !) presque "aristocratique", très "aérien", mouvements de danseur par moments (sa première visite inattendue à Sam dans son propre cabinet, où il attend cet acteur noir, qui joue aussi celui qui donne la réplique à Athéna pour sa scène de théatre), il n'est pas dans un groupe pop ou rock canadien, pour rien...,

 

il a des mimimques extraordinaires dans ce film ( surtout à sa sortie du cours de fac), une gestuelle très spécifique, très présente et franchement intéressante comme parfois touchante.


C'est à cela que je me demande si l'acteur joue "d'instinct", comme Ryan Gosling est qualifié lors du film "The Notebook" ou s'il a observé des personnes "perturbées", ou simplement les mimiques que l'on, peut avoir dans telle ou telle situation (ex: cligner plusieurs fois des yeux de façon rapprochée, lorsque quelquechose surprend et destabilise:

 

lorsqu' Henry découvre qu'il a parlé sans le savoir, à un autre que sa psy' habituelle, lors de la première rencontre avec Sam, dans le bureau du docteur Levy Beth, alors que de dos, tourné vers l'extérieur, il dit "It's gonna "hell" this afternoon",

(il va gréler cette après-midi) lorsqu'il entend quelqun entrer dans le bureau et s'installer (ce qui est par ailleurs sa toute première apparition dans le film).


Je le trouve excellent lors de cette première rencontre, mais encore plus au sortir du cours de fac: quelle intensité s'empare de lui, lorsque SAM, lui demande s'il a une petite amie. 

 

Observez la façon qu'il a de manipuler sa cigarette. La façon qu'il a d'inviter non verbalement Sam à marcher, la facon qu'il a de marcher (avec prestance et assurance: n'était-il sûr au moins que d'une chose: son amour pour Athéna, qui elle aussi dans ses gestes et tenue lorsqu'elle rencontre Sam, a quelquechose de "masculin" dans sa façon de remballer ses affaires, ainsi que ses bottes!!!

 

(Mais Athéna n'était elle guère après tout, née tout armée d'un père rien moins martial que le dieu de la guerre Mars, lui même !), la façon qu'a Henry de dire à Sam qu'il allait l'épouser (la tortion de son visage , du bas de celui-ci néanmoins, me donne la sensation qu'à cheval, il passe à cet instant à la cadence supérieure),

 

sa façon de lui dire qu'il avait acheté la bague, la même que celle de Sam pour son amie Lila, sous-entendant qu'il aurait pu la lui voler. Observez le haussement de sourcil, la façon de jetter sa cendre de cigarette de côté, de concéder que ce n'est rien et de reprendre sa marche...


Je le trouve très bien aussi lorsqu'il a attendu Sam devant chez lui, durant son somme, après l'épisode du chien Olive. Lorsqu'il s'assied et évoque Lila, la musique aide aussi beaucoup, le sujet est émotionnel, Sam ressent dirait on, les sensations douloureuses qu'il a éprouvées lorsqu'il a trouvé Lila lors de sa tentative de suicide.

 

Il tente de convaincre Henry avec les propos de Lila, afin qu'il s'accroche à la vie, cependant je pense que Sam ne percute pas le fait que lui dire que Lila ne recommencerait pas son geste car elle était amoureuse de lui, a réouvert la plaie de Henry: son aimée à lui, Athéna, n'est plus, alors il est trop tard, comme il le dit. A quoi bon !


Je le trouve très bon aussi lorsqu'il part les larmes aux yeux, et que Sam, tente de le retenir et qu'il lui dit "moove, moove, get out of my way" (bouge, bouge, pousse toi de mon chemin), et que Sam insistant, il lui braque son arme et lui explique sa situation, s'excusant d'avoir ainsi usé d'un tel expédient.


Il est touchant de sensibilité lorsqu'il vient redonner la vue à son père. Cette façon de le toucher, de se laisser joindre les mains tel le messie ayant accompli un acte de grâce (et c'en est un !!!), ce regard empli d'amour, ce ton si doux, lorsqu'il lui dit de ne pas avoir peur de l'éclair, et s'il se souvient des petits oiseaux..., lorsqu'il l'enlasse et lui demande de dire à sa mère qu'il l'aime en partant vers son irrémédiable destin auquel il ne peut rien.

 

Car comme le dit un internaute sur le forum (Guillaume 47 me semble t-il, et cette analyse est percutante: il est sur le point de mourir après l'accident sur un plan, il doit donc mourir aussi sur l'auttre, où il "choisirait" le suicide.)


Quoiqu'il en soit des très nombreuses possibilités d'analyse, cet acteur, outre sa plastique, qui aurait pu me faire tomber par terre, si je n'avais point été assise lors de la première séance appréciée, incarne parfaitement, à mon sens, ce personnage de Henry perdu et déprimé par la culpabilité davoir tué ses aimés.

Naomi Watts et Ewan McGregor. Regency Enterprises

 

 

Mention spéciale aussi pour Henry's mother, so beautifull woman, even at her âge. Also mature actress are nice. De si belles fossettes, un visage si fin, elle est sublimissime.

Mention aussi pour B.D. Wong ( l'ami psychiatre de Sam, qui veut retenir Henry vendredi pour le week-end et l'empêcher ainsi, de commettre l'irréparable.

 

Quelle maitrise dans ce rôle de psy d'urgences intenses, confronté aux pires délires humains, il sait si bien faire la part entre travail, rôle professionnel et rôle amical. Admirable de prendre sur soi ainsi, tant de tensions et de rester zen. Ses origines asiatiques, y sont pour quelquechose peut-être, bien que le scénariste David Benioff, n'a peut-être guère précisé les origines de ce médecin dans son texte référence du film...


Mention aussi pour l'acteur qui joue Smith, le propriétaire de la librairie d'art, où Henry passait tant de temps, et à qui il vendit un tableau en échange de livres de Tristan Reveur, son peintre favori, dont il veut suivre la trace en prolongeant son geste pour ses propres 21ans: se suicider élégamment, en qualité d'oeuvre ultime...


Mention spéciale enfin pour la participation de l'acteur français Isaack de Bankolé. (Black Mic Mac, entre autres)

 

 

 

  "STAY", en tous les cas, est, selon ma perception esthétique un:

Film magnifique, très remuant, très éprouvant (peut-être quelques larmes, car enfin, qui, n'a guère eu, ou n'a, de conflits avec ses parents, n'en a guère voulu à ces derniers, ne les a bléssés ? Et tous un jour, nous serons confrontés à la mort d'un être proche et cher...


Alors préparez-vous dès maintenant, c'est l'un des deux plus importants moments d'une vie... (Whith our Birth)

Car, comme les autres, dans une moindre mesure, on ne les revit pas deux fois...

 

 

Hymne à l'Amour qui sauve, en tous les cas maintient les êtres entre eux, et à la Vie dans toute sa splendeur:

Just GREAT and MAGIC !!!

 

http://fr.youtube.com/watch?v=xJm7JamHMe4



Repost 0
Published by Clothilde-Mathilde - dans Ryan Gosling
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Clothilde-Mathilde
  • Le blog de Clothilde-Mathilde
  • : Echangeons, patageons nos impressions, nos informations sur ce qui nous a touché et fait vibrer Artistiquement, ou autrement. Cinéma, musique, évènements divers sur la Planète Terre
  • Contact

Recherche

Liens